Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/f41137f574daf9c860fb9c4238a00610/webarbreazebres/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 6043
Des critères | L'Arbre à Zèbres

Les origines de nos critères

Nous avons souhaité créer notre propre self test à valeur indicative pour inciter les zèbres encore non identifiés à creuser la piste du haut potentiel avant de passer à l’étape suivante à savoir passer un test de QI chez un psychologue spécialiste de la question.

Le principe est que la personne qui s’auto-analyse le plus objectivement possible et lit ces différents critères se reconnaisse dans la majorité d’entre eux et que cela lui mette la « puce à l’oreille ».

Pour identifier les critères les plus significatifs, nous nous sommes inspirés de nos différentes lectures sur le haut potentiel, des différents self test existants mais également de nos propres observations sur les caractéristiques du zèbre même si les profils sont très variés.

Pour classer ces critères, nous avons utilisé le modèle SIC (stratégie et interaction en communication) qui se base sur une séparation en trois parties: réception, traitement, émission.

Nous  avons  également soumis ces critères sélectionnés, à un échantillon de zèbres volontaires lors de la première journée de l’Arbre à Zèbres en Octobre 2016 et nous leur avons demandé s’ils les trouvaient pertinents.

Réponses affirmatives 🙂

Ce qui ce passe en soi : 

Réception, les sens, les émotions & le mental

Les sens

Déficit de l’inhibition latente
  • Peut avoir des difficultés à à hiérarchiser et à trier des stimuli, par exemple: rejeter les bruits de fond.
Hyperestesie
  • A souvent une très grande sensibilité des cinq sens.

  • Cela lui donne une large perception du monde (métaphoriquement de l’infrarouge à l’ultraviolet).

  • Peut avoir de l’inconfort par saturation d’informations, cela provoque des émotions, trop d’émotions.

Vue
  • Est souvent doté d’une vue perçante, le Z capte et analyse finement les détails avec parfois un regard qui peut sembler scrutateur. 

  • Peut ressentir un inconfort avec la lumière trop vive ou si les stimuli visuels sont trop nombreux.

  • Les supermarchés peuvent être perçus comme énergivores.

Ouïe
  • Peut avoir une ouïe acérée. 
  • Les fréquences très basses peuvent fortement le perturber sans qu’il en comprenne pour autant l’origine.
  • Les bruits de fond et le déficit d‘inhibition latente peuvent compliquer et gêner la compréhension lors d’une discussion.
Hyperémotivité
  • Peut faire preuve d’une hyperémotivité plus ou moins bien vécue. 
  • Peut connaitre des débordements et des tempêtes telles que l’on peut parler d’ingérence émotionnelle, par exemple: se mettre en colère de manière disproportionnée ou avoir facilement la larme à l’oeil.
Hyperaffectivité
  • Peut s’impliquer émo0onnellement tellement fortement que cela peut prendre le dessus sur la raison.
  • Se retranche parfois dans une hyperintellectualisation pour se protéger.
  • Citation du jour « le Zèbre a ses raisons que la Raison n’a pas »
Empathie débordante
  • Ressent souvent très fort les émotions des autres. 
  • Peut ressentir un inconfort dû à sa tendance à jouer à « l’éponge émotionnelle », vivre l’émotion de l’autre comme si c’était la sienne.

Les émotions

Le mental

Mental envahissant
  • Peut ressentir une hyperactivité cérébrale avec un mental difficile à canaliser, une difficulté à s’arrêter de penser, des tourbillons de pensées et une phrase qui revient de façon récurrente de la part de l’entourage « tu penses trop » !

  • Peut être sujet aux ruminations.

Ce qui ce passe en soi : 

Traitement des informations et résolution de problème en soi

Face à un problème complexe
  • Est capable d’adopter une approche globale et systémique pour la résolution de problèmes complexes.

  • Peut se perdre dans les détails sur un problème simple.

  • A tendance à adopter une approche quantique dans sa vision du monde.

Analogique
  • A tendance à traiter plus facilement par analogie, par comparaison.

Recherche de solutions
  • Peut faire preuve d’une intelligence intuitive. 

  • Connait souvent le résultat sans pouvoir l’expliquer.

  • Peut faire de la surintellectualisation pour justifier son résultat.

Forme de pensée
  • Pense plutôt en arborescence, de multiples branches de pensées partent à l’infini dans plein de directions en même temps, chaque idée peut en engendrer d’autres sans liens logiques apparents . 

  • Fréquentes associations d’idées. 

  • Peut ressentir de l’inconfort avec la pensée séquentielle

  • Peut ressentir de l’inconfort sur une  tâche fermée de type QCM.

  • Peut se perdre  en hors sujet sur une tâche ouverte comme dans une rédaction scolaire

Déficit d'inhibition latente
  • Peut avoir du mal à analyser et à structurer les informations sous forme hiérarchique, c’est le déficit de l’inhibition latente appliquer au traitement de l’information.
Valeurs
  • Se situe souvent au niveau de l’absolu, le tout ou rien.

  • A une forte tendance à l’idéalisme.

  • A une forte tendance au perfectionnisme.

  • A du mal à accepter l’échec.

Créativité, Pensées divergentes
  • A un grand potentiel d’imagination favorable à l’émergence d’idées nouvelles, de solutions alternatives, originales.
Mémorisation
  • Peut faire preuve de grandes capacités de mémorisation (courte ou longue) si il y a de l’intérêt…
Flux trop rapide
  • Peut avoir du mal à revenir dans le flux de ses pensées, celles-ci viennent instantanément et s’échappent aussi vite.
Formes d'apprentissage
  • Apprend souvent différemment en fonction du contexte affectif, s’il sent bien son enseignant.

  • Peut réussir sans efforts surtout en primaire. 

  • Peut avoir des problèmes pour apprendre à cœur.

  • Peut apprendre seul, parfois apprentissage de la lecture tout seul.  

  • Peut avoir du mal à expliquer un résultat, à argumenter. 

  • A plus besoin de comprendre que d’apprendre.

Organisation
  • Peut avoir une organisation chaotique et peu rigoureuse pouvant générer de l’anxiété. 

  • Peut ritualiser son quotidien pour se structurer et se rassurer. 

  • Peut avoir beaucoup de mal avec les imprévus.

Concentration
  • Peut se disperser. 

  • Peut également faire preuve d’hyperconcentration. 

  • A fortement du mal avec les actions répétitives jugées sans intérêt et avec la routine.

Ce qui ce passe en soi : 

Emission de comportement et hygiène à soi

Dyssynchronie
  • Peut être paradoxalement hypermature sur un champs de développement et immature sur un autre, par exemple: surdévelopement intellectuel et sous développement psycho-moteur, décalage entre l’intellect et l’affectivité.
Alimentation
  • Peut avoir une relation complexe avec la nourriture allant jusqu’aux troubles alimentaires. 

  • Peut faire preuve d’un vif intérêt pour une alimentation vivante de type végétarienne ou vegan.

  • Peut aussi être gourmand…Et oui ce n’est pas incompatible !

Addictions
  • Risque de tomber dans des addictions permettant de soulager son anxiété, exemple: chanvre, alcool, télé, internet, workaholic…

  • Peut aspirer fortement à se libérer de celles-ci. Ceux qui ont quitté la fumette se reconnaitront 😉

Nourriture cérébrale
  • A tendance à lire beaucoup. 

  • A tendance à apprendre de nouvelles choses en suivant des cours, des stages…

  • Risque de broyer du noir, de mouliner à vide s’il ne nourrit pas son intellect.

  • A souvent besoin de challenges, de projets.

Ce qui ce passe en soi : 

Psychologiquement dans la relation à soi

Anxiété
  • Tendance aux troubles anxieux. L’intelligence Z peut devenir très anxiogène, elle risque de provoquer une anxiété diffuse qui peut rendre la personne très fragile, particulièrement à l’adolescence.

  • Il y a aussi des formes de phobies sociales liées à la surstimulation sensorielle ou cognitive.

Troubles de la concentration
  • Peut avoir des TDA troubles du déficit d’attention & des TDHA.

Troubles de l’apprentissage
  • Peut montrer de la dyslexie, de la dyspraxie, de la dyscalculie,…

Troubles du sommeil
  • Peut avoir des problèmes d’endormissement, son mental ne débranchant pas.

Ce qui ce passe avec les autres : 

Réception dans les interactions relationnelles

Vision de soi dans la relation
  • Peut se sentir différent, comme un extraterrestre ou comme le vilain petit canard. 

  • Peut se retirer progressivement des relations. 

  • Peut faire preuve d’une grande capacité de remise en question.

  • Peut avoir une mauvaise estime de soi, se dévaloriser, se sentir nul de ne pas arriver à faire comme les autres, souffrir du complexe de l’imposteur.

Vision de l'autre
  • Peut faire preuve d’une lucidité acérée sur le genre humain, ses faiblesses, ses incohérences.

  • Peut faire preuve d’une tendance bisousnounours, naïf, à croire que tout le monde est fondamentalement bien intentionné ou bienveillant, ce qui est vrai et faux. L’humain étant effectivement bien intentionné, envers lui-même…

Contexte et sens des mots
  • Ne comprend pas toujours la discussion sans contexte précis. 

  • A souvent besoin d’une grande précision sur le sens, littéral, des mots.

Rapport aux sentiments
  • Peut souffrir de grande dépendance affective.

  • Peut adopter une posture de sauveur, version Saint-Bernard, Abbé Pierre ou Mère Teresa.

Rapport aux critiques
  • Peut se montrer très susceptible face aux critiques.
  • Peut avoir du mal à entendre qu’on le trouve trop exigeant dans ses relations.
Rapport aux conflits et à l’injustice
  • Peut se montrer allergique au conflit.
  • Peut avoir une forte appréhension du risque de dérive violente. 
  • Peut se sentir complètement impuissant dans la confrontation. 
  • Aspire la plupart du temps à une profonde harmonie.
  • A une tendance plus ou moins marquée à jouer le rôle de médiateur ou de justicier.

Ce qui ce passe avec les autres : 

Traitement des informations et résolution de problème

dans les interactions relationnelles

Rapport à la norme
  • A souvent une personnalité spéciale très marquée qui ne réagit pas comme les autres, c’est l’Original. 

  • Préfère souvent les personnes plus mûres, les plus grands, les adultes, les personnes brillantes. 

  • A facilement un comportement étrange, dicté par l’affect.

Rapport aux passions
  • Est souvent intarissable, vraiment trop, sur les sujets passionnels. 

  • Se passionne pour des sujets, les use, puis change de centres d’intérêt

Ce qui ce passe avec les autres : 

Expression et comportement dans les interactions relationnelles.

Rapport aux autres
  • Peut avoir des difficultés d’intégration sociale, difficulté à être en groupe.

  • Se fait parfois exclure ou critiquer. L’enfant Z peut se retrouver seul dans la cour.

  • Peux devenir ironique, agressif, frustré s’il est trop rejeté, marginalisé.

  • Peut se réfugier dans l’hyperintellectualisation.

Rapport à l'affirmation de soi
  • Est souvent trop gentil avec sa tendance bizsounounours.

  • A tendance à s’oublier au profit de l’autre.

  • Prend une posture qui le positionne comme proie de premier choix pour d’éventuels manipulateurs.

Humour
  • Peut posséder un grand sens de l’humour qui n’est pas forcement compris par les autres.

Rapport à l'expression dans la communication orale
  • Peut faire preuve d’un riche vocabulaire.

  • Peut être aussi maladroit dans sa façon de s’exprimer avec autrui en ne respectant pas les implicites sociaux.

  • Utilise très peu de « langage bébé » dans l’enfance avec très rapidement une bonne syntaxe.

  • Peut se perdre dans sa conversation.

  • Peut répondre complètement à côté, être hors sujet par rapport aux attentes des enseignants.

  • Est soit très participatif, soit très en repli.

  • Peut se fermer , ne  plus rien dire et se sentir en trop s’il  y a des complications.

Préferences professionnelles
  • Se sent souvent plus à l’aise  dans un métier libéral, l’artisanat, la transmission de connaissances, formateur d’adultes, archéologue, scientifique, chercheur, dans la relation d’aide (psychologue, thérapeute, coach….)
Rapport à la hiérarchie
  • Peut bien s’adapter et même se suradapter au risque de développer un faux self.
  • Peut se montrer indomptable,  rebelle et même se marginaliser.

Ce qui ce passe avec les autres : 

Psychologiquement dans les interactions relationnelles

Therapie
  • Le Z  ne semble pas s’épanouir dans une approche psychanalytique classique et préfère les courants plus contemporains, solutionnistes tels les TCC 3.0, l’apprentissage émotionnel, l’affirmation de soi et toutes les pratiques qui ramènent dans le corps et dans l’instant, qui permettent d’accueillir les émotions et les productions mentales.
Scolarité
  • Peut être un enfant très curieux et  poser de nombreuses questions aux enseignants. 

  • Peut ne pas être  motivé et persévérant dans un système scolaire traditionnel.

  • Peut vivre une  succession d’échecs et de souffrances, avec un taux d’échec élevé chez les ados Z . 

  • Peut s’ ennuyer en classe  et apparaître comme paresseux, agité, perturbateur, rêveur. 

  • Peut donner une mauvaise réponse ou pas de réponse du tout alors qu’il a des grandes capacités. 

  • Peut être perçus comme étant hors sujet dans ses travaux.

  • Peut recevoir des commentaires scolaires de type « peut mieux faire » « cancre », « immature », « incapable ». 

  • Peut avoir des résultats scolaires en dents de scie dans une matière, à cause d’un problème affectif avec le professeur. 

  • Peut se montrer bonnes élèves, souvent les filles, mais au prix d’une grande suradaptation.

Ce qui ce passe avec tout le reste : 

Relation au monde, à l’univers

Conscience du monde
  • Peut faire preuve d’une lucidité acérée et conscience douloureuse des failles de la sociétés.

  • Peut faire preuve d’une profonde compréhension de l’impermanence des phénomènes. 

  • Peut avoir la sensation de ne rien comprendre à la société et de s’être trompé de planète.

  • Peut sentir une perte d’intérêt à participer à la vie sociale

Nature
  • Peut entretenir un rapport fusionnel avec la Nature, proximité avec les autres règnes: minéral, végétal, animal.

Les valeurs de vie
  • Est souvent épris de valeurs absolues telles que l’intégrité, l’honnêteté, le partage, la solidarité, l’équité, la non-violence, le respect, l’humour, l’intelligence du coeur, la bienveillance.

Science
  • A souvent un fort intérêt pour les sciences, l’origine de l’univers, de l’Homme…

  • A souvent un fort intérêt pour la métaphysique, l’énergétique, l’ésotérisme…

Spiritualité
  • Est peu réceptif à une religion dogmatique. 
  • A tendance à avoir conscience d’un tout plus grand. 
  • Fait souvent preuve d’une approche inclusive, interconnectée avec des notions clés comme l’Amour, l’Unité.
Connexion et sens
  • A, la plupart du temps, un profond besoin de vivre selon ses valeurs de faire ce qui a vraiment du sens à ses yeux.